Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
Le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation a été renforcé afin d’aider davantage de travailleurs licenciés dans l'UE.
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
16.01.2019

Le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation a été renforcé afin d’aider davantage de travailleurs licenciés dans l'UE.


Les députés réunis en session plénière ont voté aujourd'hui en faveur d'une augmentation du budget du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM), un instrument de financement spécial destiné à exprimer la solidarité avec les travailleurs qui perdent leur emploi et à améliorer leurs compétences et leur employabilité. La Commission a proposé une augmentation du budget total de près de 1,6 milliard d'euros à prix courants pour la nouvelle période 2021-2027, soit en moyenne 225 millions d'euros par an, contre 170 millions aujourd'hui.

L'ADLE a soutenu la prolongation du fonds afin de soutenir les compétences, le recyclage et la promotion de l'entrepreneuriat des travailleurs licenciés dans l'Union européenne afin qu'un plus grand nombre de travailleurs puissent accéder au fonds et être réinsérés sur le marché du travail. Le nouveau périmètre a été considérablement élargi afin d’inclure les licenciements résultant de l’automatisation, de la numérisation et de la transition vers une économie à faibles émissions de carbone, permettant au Fonds de mieux réagir aux réalités du monde du travail en mutation.

De plus, avec le nouveau FEM, les travailleurs des régions particulièrement touchées par la restructuration de divers secteurs seront couverts, les travailleurs des petits et des grands États membres bénéficieront du même accès au fonds tout comme les travailleurs licenciés des PME seront sur le même pied d'égalité que les travailleurs licenciés des grandes entreprises. L'ADLE a également proposé avec succès une augmentation de 5 000 € par travailleur pour les investissements destinés à une activité indépendante, à la création d'une entreprise ou à des reprises d'employés, ce qui représente un maximum de 25 000 EUR par travailleur licencié.

Marian Harkin, rapporteur fictif de l'ALDE sur ce dossier a conclu :


″Ce fonds constitue une réponse rapide et efficace de l'UE, qui aidera de nombreux travailleurs à retrouver un emploi ou à créer leur propre entreprise après un licenciement. L’assistance offerte est réelle, pratique et adaptée aux besoins de chaque travailleur. Je tiens à remercier mes collègues d’avoir soutenu deux amendements essentiels de l’ADLE qui élargissent spécifiquement la portée du fonds afin d’inclure les licenciements résultant du Brexit.″

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Vidal Sans David

Tel : +32 2 283 22 31
Mob : +32 470 891 264
Mots-clés :
  • EMPL :: Emploi et affaires sociales,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Marian HARKIN