Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe
Accord de coopération UE-Afghanistan, premier cadre juridique régissant les relations entre les deux parties
Choisissez votre langue :
  • Français
  • English
13.03.2019

Accord de coopération UE-Afghanistan, premier cadre juridique régissant les relations entre les deux parties


Les députés ont approuvé aujourd’hui l’accord de coopération entre l’UE et l’Afghanistan sur le partenariat et le développement, confirmant ainsi l’engagement de l’UE pour le développement futur de l’Afghanistan au cours de la «décennie de la transformation» (2014-2024), renforçant ainsi les liens historiques, politiques et économiques entre les deux parties.

Petras Auštrevičius (Mouvement libéral de Lituanie) et rapporteur fictif sur ce dossier au nom de l’ADLE, a déclaré que l'accord élargissait les relations de l'UE avec l'Afghanistan à un nouveau niveau qualitatif de coopération mutuellement bénéfique :

Cet accord établit un cadre juridique pour nos relations, qui engagera les deux parties à travailler plus étroitement et plus efficacement afin de renforcer les institutions et l'économie du pays. Il est indéniable que l’Afghanistan a réalisé des progrès considérables dans de nombreux domaines. Cependant, des problèmes de sécurité, de corruption, de respect des droits de l'homme et d'autres problèmes persistent, mettant en péril les acquis actuels.

L’Afghanistan se trouve à un moment crucial de son histoire et, sans efforts supplémentaires, tous les progrès et les sacrifices réalisés jusqu’à présent pourraient être perdus. Le retrait prématuré des forces de la coalition pourrait entraîner des conséquences négatives et devrait être décidé en consultant tous les alliés. L'UE s'est engagée dans un partenariat à long terme avec l'Afghanistan. Par conséquent, à la suite de la conférence sur l'Afghanistan de novembre 2018 à Genève, l'UE a annoncé une enveloppe financière de 474 millions d'euros pour soutenir le renforcement de l'État et les réformes du secteur public, la santé, la justice et les élections, ainsi que pour faire face aux défis posés par la migration et le déplacement en Afghanistan.

J'espère que cet accord, intégré dans une approche régionale incluant le voisinage de l'Afghanistan, les puissances mondiales et la communauté internationale puisse ouvrir la voie à un avenir meilleur pour le pays. Le premier pas vers le chemin de la stabilité est la paix. Atteindre un accord de paix entre les partis belligérants en Afghanistan constitue la priorité pour le moment. Je voudrais réitérer l'engagement de l'UE à soutenir les pourparlers de paix en cours au Qatar et le rôle des États-Unis en tant que facilitateur. Toutefois, je tiens à souligner que le processus de paix doit appartenir à l’Afghanistan et inclure le gouvernement afghan. En particulier, un accord de paix ne peut compromettre les valeurs de la démocratie, des droits de l'homme et l’Etat de droit. Les citoyens afghans méritent cela.”

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Goleanu Lucian

Tel : +32 2 283 40 20
Mob : +32 474 09 14 39
Mots-clés :
  • AFET :: Affaires étrangères ,
  • Press Release,
  • Week News,
  • Petras AUŠTREVIČIUS